Mon panier
Aucun article
0
0 984 509 474
9H à 12H et 14H à  17H
>
» » » Essuie glace
Essuie glace



 

Tout savoir sur les essuie-glaces

 

 

 

Les essuie-glaces, un élément du véhicule dont on ne se rend pas compte de son importance, jusqu’à ce qu’ils ne fonctionnent plus correctement quand vient le moment de s’en servir.

En toute saison, le conducteur sera amené à les utiliser. En hiver comme en période de pluie, l’essuie-glace permet de se débarrasser de la neige, de l’eau de pluie, ainsi que d’autres résidus susceptibles d’entraver le champ de vision du conducteur.

De ce fait, lors de l’entretien de routine du véhicule, il est primordial de s’attarder sur l’état général de ce dispositif. Car rappelons-le, une bonne visibilité est garant de la sécurité au volant.

Comment le préserver des éventuelles dégradations ? Quand et comment le changer ? Découvrez dans ce dossier complet, tout ce qu’il faut savoir sur ce mécanisme indispensable des véhicules.

 

 

 

 

Comment fonctionne un essuie-glace ?

 

La fonction principale d’un balai d’essuie-glace est d’assurer la propreté de la surface du pare-brise. Afin de réussir cette mission dont il est assigné, il doit impérativement comporter quelques composants essentiels. L’absence d’un des éléments peut effectivement détraquer tout le système de nettoyage et ruiner par la même occasion votre pare-brise.

Pour pouvoir fonctionner en bonne et due forme, l’essuie-glace est constitué de deux éléments principaux :

  • L’extrémité reliée au moteur du balai situé sous le capot du véhicule, qui permet de reproduire le mouvement synchrone des essuie-glaces.
  • La partie amovible en contact avec le pare-brise. Ce sont ces bras mobiles dotés de composants en caoutchouc qui se chargent de nettoyer la vitre.

Une fois activé par le biais d’un bouton intégré généralement au niveau du tableau de bord, le moteur électrique se met en marche actionné par un relais lié au bras de l’essuie-glace. Différents modes de fonctionnement peuvent être ensuite choisis. En fonction du besoin du conducteur, il est possible d’activer l’essuie-glace en même temps que le liquide lave-glace ou de jauger la vitesse du mouvement.

 

 

 

 

Quand remplacer ses essuie-glaces ?

 

Comme toute chose, un essuie-glace dispose d’une durée de vie. Les fabricants recommandent de le changer deux fois par an.

Cependant, dès que vous constatez un dysfonctionnement bien avant le délai de 6 mois, il est conseillé de le remplacer sans tarder. Autant envisager un remplacement que, le cas échéant, devoir investir dans un nouveau pare-brise.

A contrario, si aucun défaut n’est décelé durant cette période, abstenez-vous de le remplacer. D’une part, vous vous évitez une dépense inutile. Notez qu’une paire de balai de qualité coûte pas moins de 60€. D’autre part, vous effectuez une démarche écologique non-négligeable. Avec un déchet en moins, l’environnement ne peut que mieux se porter.

Mais avant d’en arriver à l’extrême c’est-à-dire être contraint de s’offrir un nouveau pare-brise ou devoir remplacer tout l’engrenage du balai d’essuie-glace, apprenez à déceler les défauts de fonctionnement de votre essuie-glace.

En fonction des constats, vous serez en mesure de déterminer s’il suffit tout simplement de remplacer un ou des composants ou tout le système de nettoyage en entier. À vous de juger également si la solution au problème relève de vos compétences ou s’il est nécessaire de recourir au service d’un professionnel. Vous devez savoir que lorsque les composants défaillants sont difficiles à atteindre, il est plus judicieux de se tourner vers un spécialiste dans le domaine.

 

 

 

 

 

Les défauts les plus courants

 

En règle générale, à chaque comportement inhabituel de l’essuie-glace, une explication peut être apportée.

  • Les essuie-glaces ne nettoient plus correctement

L’usure dû au frottement répétitif sur la surface du pare-brise ou l’utilisation de liquide lave-vitre de mauvaise qualité, tout ceci peuvent rapidement détériorer les lames en caoutchouc de l’essuie-glace. En conséquence, ce dernier n’arrive plus à nettoyer de manière efficace.

De même, les intempéries accélèrent sa détérioration. En période de grande chaleur, vous remarquez surement que le caoutchouc a tendance à devenir sec et se fissure. Il perd de sa souplesse et peine ainsi à expulser la saleté et l’eau accumulée sur le pare-brise. La plupart du temps, il grince et laisse des rayures disgracieuses sur la vitre.

Dans ce cas de figure, l’équation est simple : investir dans de nouvelles lames de caoutchouc, souvent vendu au mètre ou en bobine.

  • Le balai d’essuie-glace effectue un mouvement trop lent que d’habitude

Le problème se situe au niveau de l’engrenage motorisé. Des pièces du moteur rouillées ou des débris entassés bloquent le mécanisme. Si vous disposez de notion en mécanique, vous pouvez prendre l’initiative de le démonter et de nettoyer. Dans le cas contraire, confiez cette tâche à un professionnel.

Par ailleurs, il est possible également que la difficulté du mouvement résulte d’un manque de lubrification des axes de balais.

  • Plus aucun mode de fonctionnement ne marche

Vous souhaitez accélérer ou ralentir le mouvement de va-et-vient, mais le système ne répond plus ? Il vous faut dans ce cas vérifier si les éléments d’actionnement tels que le relais ou les contacts n’ont pas été endommagés par un court-circuit. Il peut s’agir également d’un dysfonctionnement de l’interrupteur de démarrage.

  • Le mécanisme de nettoyage ne fonctionne plus

En appuyant sur le bouton d’actionnement de l’essuie-glace, plus rien ne fonctionne. Cela est éventuellement dû à un fusible grillé ou des fils ont été déconnectés du circuit d’alimentation.

  • Le mécanisme se met en marche automatiquement ou refuse de s’arrêter

Cela signifie la plupart du temps des contacts dans le relais ne ferment plus les circuits d’alimentation. Il se peut également qu’il ait eu un court-circuit au niveau de l'interrupteur final du moteur électrique.

 

 

 

 

Comment remplacer les éléments d’un essuie-glace ?

 

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il convient de souligner dès le départ que les astuces proposées relèvent du point de vue purement mécanique. Pour tout ce qui concerne la partie électrique notamment les composants du système motorisé, une éventuelle possibilité de prise en main ne pourra être envisagée que si vous disposez d’une certaine notion en la matière.

 

 

 

 

Remplacer les lames d’essuie-glace

 

Sur les lames d’essuie-glace, on retrouve deux principaux composants : deux lames en acier inoxydable dans lesquelles sont incrustées la lame en caoutchouc.

La raclette en caoutchouc représente le composant principal qui assure un parfait nettoyage. Mais il s’agit également de l’élément qui s’use le plus rapidement. Dans ce sens, cette partie en caoutchouc est celle dont il faut régulièrement contrôler l’état.

Lors d’une inspection périodique, il est impératif de vérifier si le caoutchouc nécessite d’être nettoyé ou définitivement être remplacé s’il ne reste plus qu’une fine bande.

  • Le nettoyage des lames d’essuie-glace

Avec le temps, le balai d’essuie-glace, tout précisément le caoutchouc va amasser poussières, grains de sable et autres débris pouvant érafler le prise-brise. Pour s’en débarrasser, il suffit de le laver. Pour ce faire, munissez-vous d’un simple chiffon doux, humidifié avec de l’eau ou de savon nettoyant pour voiture. Prenez la précaution de choisir un produit non abrasif, sans cire, ni polish.

  • Le remplacement des lames de caoutchouc

Afin de remplacer le caoutchouc, il faut dans un premier temps l’extraire du support en acier. Cette étape est à effectuer avec minutie étant donné que les lames en acier vont encore servir de support pour le nouveau caoutchouc. Sachez qu’à la vente, la lame en caoutchouc n’est pas fournie avec les deux lames en acier.

Pour ce faire, vous utilisez une pince pour enlever les griffes ou ergots de maintien des deux lames en acier. Une fois fait, il reste à insérer successivement la nouvelle lame de caoutchouc, puis les lames en acier. Faites ensuite glisser l’ensemble dans la monture du balai d’essuie-glace. Pour finir, ajustez la longueur du caoutchouc en coupant l’excédent avec un simple ciseau.

Actuellement, pour nous rendre la vie plus simple, certains fabricants ont pris l’initiative d’élaborer des modèles d’essuie-glace sans griffes de maintien. En échange de ce système de fixation, les lames d’essuie-glace sont munies de rail coulissant simplifiant ainsi leur extraction.

 

 

 

 

Remplacer le balai d’essuie-glace

 

Avant d’effectuer le remplacement, il faut prendre le temps d’examiner le modèle (dimension, système de fixation…). En effet, à chaque voiture correspond un type de balai, voire même un type de caoutchouc en particulier.

L’étape de remplacement prend généralement une ou deux minutes si vous procédez comme suit :

-Relevez le bras de l’essuie-glace du pare-brise.

-Tournez-le vers vous de manière à ce que vous puissiez atteindre plus facilement le clip de maintien.

-Détachez cette fixation du balais et glissez-le ensuite vers le bas pour l’enlever.

-Faites la manipulation inverse de bas vers le haut pour mettre en place le nouveau balai.

-Terminez l’opération en remettant l’essuie-glace dans sa position initiale.

 

 

 

 

Comment entretenir ses essuie-glaces ?

 

Etre en mesure de déceler les défauts et effectuer ensuite une réparation ou un remplacement, c’est bien. Mais c’est encore mieux de pouvoir retarder ces opérations en procédant à un bon entretien. Un entretien et une vérification réguliers permettent d’éviter une détérioration prématurée de tout le mécanisme. Sans parler de l’économie que vous pourriez faire.

 

 

 

 

Quelques vérifications indispensables

 

Pour prolonger la durée de vie de vos essuie-glaces, voici quelques recommandations à mettre en pratique au quotidien :

 

  • Vérifier les bras des essuie-glaces

Une vérification régulière des bras des essuie-glaces est de mise avant chaque départ si possible. En effet, au fur et à mesure qu’on l’utilise, certaines fixations du balai vont se desserrer progressivement notamment au niveau des bras mobiles.

Il en résulte, entre autres, que les lames des essuie-glaces vont sortir de leur emplacement et venir rayer le verre du pare-brise ou le mouvement du balai va devenir anormal. Pour pallier le problème, il suffit de vous munir de tournevis et de serrer l’écrou de l’axe.

Toujours en vue d’optimiser sa durée de vie, évitez tant que possible de mettre les bras des essuie-glaces en position verticale trop prolongée. Cette manipulation risque d’altérer précocement la butée et les ressorts situés au niveau des bras.

 

  • Vérifier le liquide lave-glace

Il s’agit certainement du composant de nettoyage dont on se soucie le moins. La plupart du temps, nous pensons à y jeter un œil uniquement lorsque le réservoir est vide. Cependant, sachez que le liquide nettoyant contribue pleinement à optimiser le mécanisme de nettoyage.

Outre son action nettoyante, le liquide lave-glace permet de préserver la souplesse du caoutchouc. Il assure également une bonne adhérence de ce dernier sur la surface du pare-brise. En sachant que plus le liquide est de bonne qualité, plus le mouvement du balai va être fluide.

Par ailleurs, il faut prendre pour habitude de nettoyer le réservoir. Si aucun nettoyage n’est fait à temps, des dépôts de résidus vont s’y loger. Lorsque l’essuie-glace est mis en marche avec le produit nettoyant, les saletés accumulées vont alors s’éparpiller sur le verre en laissant des tâches, voire même causer des rayures sur le pare-brise.

 

 

 

 

D’autres bonnes habitudes à adopter

 

En période d’hiver, ayez pour habitude de gratter à l’aide d’un racloir adapté la neige entassée sur la surface du pare-brise avant de mettre en marche les essuie-glaces. En pratique, ces derniers n’ont pas la faculté de se débarrasser d’un dépôt épais de neige. Une telle démarche risque en effet d’endommager le mécanisme en raison des efforts accrus qu’il doit fournir pour retirer l’excédent de neige. De plus, vous devez également vérifier que l’essuie-glace ne soit pas collé à la vitre au risque d’endommager les composants.

Pour éviter toute mauvaise surprise en hiver, il est ainsi conseillé de ranger la voiture dans le garage. Si vous prévoyez de le laisser à l’extérieur, utilisez une bâche spéciale pour la couvrir. Le cas échéant, vous pouvez trouver dans des boutiques ou sites spécialisés, des essuie-glaces destinés à être utilisés en hiver. Ils sont équipés de lames d’essuie-glaces spéciales résistant au froid et qui ne collent pas au pare-brise.

 

L’administrateur du site est actuellement en ligne! Discuter