Mon panier
Aucun article
0
0 984 509 474
9H à 12H et 14H à  17H
>

Comment choisir son support de plaque moto

lundi 25 novembre 2019

Bien choisir son support de plaque moto


 

Vous n’êtes pas sans savoir que la loi française vous oblige à afficher votre numéro d’immatriculation sur une plaque bien visible. Installée à l’arrière de la moto, elle doit être homologuée selon la loi la plus récente. Comme les deux-roues n’ont pas la carrosserie nécessaire pour accueillir une plaque d’immatriculation et son éclairage, ces derniers se retrouvent donc sur un support de plaque qui se fixe à l’arrière de la moto. Les supports de plaque d’origine n’étant pas forcément très esthétiques, beaucoup d’entre vous préfèrent en changer. Si vous choisissez d’installer vous-même votre plaque d’immatriculation ainsi que le support de plaque moto, vous êtes au bon endroit. Nous vous avons préparé un guide pour choisir un support de plaque moto conforme et homologué ainsi qu’un tuto pour le monter.

 


Comment choisir son support de plaque moto

On ne peut pas installer n’importe quel support de plaque sur son deux-roues. Si vous choisissez un support de plaque non homologué, en cas de contrôle vous recevrez une contravention. Nous reviendrons en fin d’article sur les différentes contraventions possibles. Pensez donc surtout à choisir un support de plaque moto marqué de son homologation pour être sûr d’être en accord avec la réglementation.

 

Il existe des supports de plaque moto universels, et d’autres spécifiques à certains modèles de moto. Choisir le support de plaque moto fabriqué expressément pour votre moto vous garantit une installation en harmonie avec le reste de la bécane en tenant compte des installations d’origine. Sans surprise, cette solution est également la plus onéreuse. 

 

Les supports de plaque moto seront différents selon l’endroit sur la moto où vous souhaitez l’apposer. La plupart du temps, la plaque vient à l’arrière de la moto, dans l’alignement de la roue arrière ; le support tient alors sous la selle passager. Mais certains ont une plaque déportée, c’est-à-dire sur le côté en bas de la moto. il s’agit pour la plupart des possesseurs de Harley, livrées d’origine ainsi. 

 

Si le support de plaque que vous choisissez ne possède pas d’éclairage de plaque, il faudra en acheter à part. Certains supports de plaque possèdent aussi l’emplacement pour les clignotants ou encore pour le feu arrière. Et suivant les modèles vous pouvez remettre les clignotants d’origine à l’installation, sinon il faut acheter des clignotants adaptables.

 


 

 

Comment poser une plaque d'immatriculation moto 

Vous n’aurez pas besoin de beaucoup de matériel ni de connaissances pour poser votre support de plaque moto. Munissez-vous simplement d’outils de base pour dévisser et revisser les éléments de votre moto, prévoyez une organisation claire pour tout démonter sans ne rien perdre, ni vis ni boulon. Prévoyez une pince à sertir et des cosses pour la partie électrique. 

 

Chaque moto est différente et les supports ne se fixent pas tous de la même façon. La partie électrique sera légèrement plus complexe si votre support de plaque comprend les clignotants et le feu arrière. Logiquement, quand vous achetez votre support de plaque moto, une notice d’installation est mise à disposition. Néanmoins, voici quelques lignes directrices sous forme de tuto :

 

 

Phase 1 : Démonter l’ancien support de plaque 

  • Retirer les sièges passager et conducteur
     
  • Dévisser et retirer tous les éléments et caches du carénage 
     
  • Une fois les câbles électriques visibles, repérer celles qui se dirigent vers la plaque d’immatriculation, distinguer les clignotants droit et gauche et l’éclairage de plaque puis débrancher les cosses
     
  • Dévissez le support de plaque existant sous la selle 
     

 

 

Phase 2 : Monter le nouveau support de plaque

  • Couper les câbles des clignotants si vous souhaitez les changer, et mêler les fils existants aux nouveaux, sinon remonter les clignotants d’origine et le feu de plaque
     
  • Revissez le nouveau support de plaque
     
  • Remonter doucement la bécane, rivet après rivet
     

 

 

Phase 3 : Mettre la plaque d’immatriculation

Si la plaque est aussi nouvelle que le support, il vous faudra une perceuse ainsi qu’une pince à rivet et des rivets. Servez-vous des trous présents sur l’ancienne plaque pour faire ceux de la nouvelle. Utilisez bien des rivets pour fixer votre plaque au support ; surtout pas de vis ni de boulons.

 

 

 

Point réglementation des plaques moto 

 

Parce qu’on ne peut pas faire n’importe quoi avec sa plaque d’immatriculation moto, voici un rappel de la réglementation pour que vous sachiez à quoi vous attendre en cas de contrôle. Il faut bien retenir que le principal est d’avoir une plaque bien visible.

 

  • Depuis 2017, tous les deux-roues motorisés doivent posséder une plaque d’immatriculation de dimension normée 210×130 mm. Une amende de 135 € attend les réfractaires.
     
  • Le support de plaque doit être homologué et pour cela ne pas pouvoir se rétracter ni se pivoter. Elle ne doit pas pouvoir s’incliner de plus de 30° vers le haut, ni de plus de 15° vers le bas. De 135 € d’amende à 1500 €, vous voilà prévenus.
     
  • La plaque doit se situer au minimum à 20 cm du sol, que vous soyez chargé ou non.
     
  • Votre plaque moto doit être rivetée au support, les vis et boulons ne sont pas acceptés d’après la réglementation. 
     
  • L’éclairage de la plaque moto doit permettre de montrer les numéros de la plaque à une distance de vingt mètres. 
     
  • Si l’envie vous en prenait, rappelez-vous que les autocollants sont interdits sur les plaques.