Mon panier
Aucun article
0
0 984 509 474
9H à 12H et 14H à  17H
>

Conduire en Espagne : autovias et autopistas quelles differences ?

dimanche 12 avril 2020

Conduire en Espagne : quelles différences avec la circulation en France ?

 

Conduire en Espagne : quelles différences avec la circulation en France ?

 

 

Vous faite peut-être partie des nombreux touristes français franchissent chaque année les Pyrénées en voiture afin de passer des vacances d’été sous le soleil de Madrid, de Barcelone ou de Séville. Mais connaissez-vous bien les spécificités liées à la circulation de ce côté de la frontière ?

Voici un petit récapitulatif des principales différences entre les règles de conduite en France et celles existant en Espagne, vous-même et pour les autres usagers de la route n’ayant pas eu la chance d’apprendre les règles du Code de la route en vigueur dans la péninsule ibérique grâce à ​Onroad.to​.

 

 

 

Les limitations de vitesse en Espagne 

Comme en France, les voies de circulation Espagnoles sont soumises à certaines limitations de vitesse en fonction de leur implantation. En dehors des voies bénéficiant de limitations de vitesse particulières, indiquées par des panneaux de signalisation de limitations de vitesse, les limitations de vitesse rencontrées en Espagne sont de :

  • ●  50 km/h dans les agglomérations, à l’exception des centres-villes limités à 30 km/h, ainsi que des autoroutes urbaines, limitées à 80 km/h

  • ●  90 km/h en dehors des agglomérations

●  120 km/h pour les autovias et les autopistas, les deux types d’autoroutes présents en Espagne

 

 

 

 

Différencier autovias et autopistas 

Durant votre trajet en Espagne, vous pourrez être amenés à rencontrer deux catégories d’autoroutes : les autovias et les autopistas. Les autovias sont des voies de circulation gratuites limitées à 120 km/h. Elles comprennent cependant un certain nombre de portions limitées à 110 km/h ou 100 km/h. Les autopistas, quant à elles, sont l’équivalent de nos autoroutes payantes. Elles comportent des péages nos autoroutes concédées. Les limitations de vitesse y sont également de 120 km/h au maximum, à laquelle s’ajoute une limitation minimum de 60 km/h. Vous pourrez différencier d’un seul coup d’oeil autovias et autopistas en vous référant aux différents panneaux : s’il comporte le même symbole que les panneaux d’annonce d’autoroute français, il s’agit d’une autopista, alors que s’il porte la mention “autovia”, l’autoroute correspondante sera une autovia.

 

 

 

2 triangles de présignalisation obligatoires 

Les véhicules circulant en Espagne, même ceux immatriculés à l’étranger, doivent impérativement embarquer deux triangles de présignalisation, alors qu’un seul triangle est obligatoire chez nous. De même, vous devrez avoir à portée de main au moins un gilet rétro-réfléchissant en cas de panne. Tout manquement à l’une de ces règles sera sanctionné par une amende de 91€.

 

 

 

Les places de parking bleues 

Si en France les zones de stationnement bleues sont des zones de stationnement gratuites limitées grâce au disque de stationnement, ce n’est pas le cas en Espagne. Ces zones de parking, connues sous le nom de “zonas azules”, sont des espaces de stationnement payant. Si vous décidez de stationner dans l’un de ces emplacements, n’oubliez surtout pas de retirer un ticket de stationnement dans l’un des horodateurs les plus proches, si vous ne souhaitez pas voir votre voiture partir à la fourrière.

L’administrateur du site est actuellement en ligne! Discuter